fbpx

Infos pratiques sur l’épargne retraite

Vous souhaitez épargner pour subvenir à tous vos besoins financiers à la retraite ? Pourquoi ne pas opter pour l’épargne-retraite ? De plus en plus prisé des Français, ce placement consiste à constituer un capital pendant la vie active pour bénéficier d’un complément de revenue lors de la retraite.

 

Les différentes solutions existantes

Étant donné que la pension allouée par le régime obligatoire ne permet pas aux retraités de vivre correctement, il est devenu impératif d’épargner pour préparer sa retraite. Plusieurs solutions permettent d’anticiper la baisse de revenu durant cette période. Elles varient selon que le souscripteur ait opté pour une épargne individuelle ou collective.

Les épargnants individuels ont plusieurs alternatives incluant :

Le Perp ou plan épargne retraite populaire : créé par la loi Fillon en 2003, il constitue autant une solution d’épargne que de défiscalisation. Il n’a pas de plafond de dépôt et profite particulièrement aux contribuables fortement imposés. Le taux de réduction d’impôts augmente au fur et à mesure que la tranche marginale d’imposition s’élève.
Le contrat Madelin : il est destiné aux professionnels libéraux et indépendants. Les sommes épargnées se transforment en rente viagère, ce qui permet aux retraités d’avoir un supplément de revenu stable et à vie. Le Madelin agricole s’adresse particulièrement aux agriculteurs.

L’assurance-vie : ce placement permet de constituer une épargne et d’assurer la sécurité financière des proches de l’épargnant. Le futur retraité doit choisir l’assurance-vie – contrat d’épargne. À la différence des autres dispositifs, les sommes versées restent à la disposition de l’épargnant. Celui-ci peut retirer son capital régulièrement ou le transformer sous forme de rente viagère.
Les épargnants collectifs ont également différents choix :

Les contrats « Articles 83 » ou le plan d’épargne-retraite entreprise : la sociétédoit mettre en place un régime permettant aux salariés de constituer une épargne qui leur sera acquise même en cas de rupture du contrat de travail. Ce dispositif concerne tous les salariés, quelle que soit leur catégorie. Ce qui n’est pas le cas pour les contrats « Articles 39 » communément connus sous le nom de retraites chapeaux. Ils sont destinés à une catégorie bien déterminée, dont les cadres et les cadres supérieurs. L’entreprise est tenue de verser le capital au salarié uniquement si celui-ci y est resté jusqu’à sa retraite.

Le plan d’épargne-retraite collectif ou le Perco : le principe est le même qu’avec les contrats « Articles 39 ». Même si le salarié quitte l’entreprise, l’épargne lui sera toujours acquise. Avec ce dispositif, il est tout à fait possible de transférer ses avoirs vers le plan d’épargne de sa nouvelle entreprise à condition que celle-ci ait mis en place un Perco.

Épargne-retraite : un dispositif très évolutif

Comme tous les autres plans financiers proposés par l’État, l’épargne-retraite fait souvent l’objet de réforme. Certaines modifications peuvent parfois affecter les effets de ce dispositif et la situation des souscripteurs. Dans ce sens, ces derniers doivent incontestablement être à l’affût de ces réformes pour éviter les mauvaises surprises. Ils peuvent s’informer sur des sites web fiables ou auprès d’un professionnel en la matière qui saura également leur fournir des conseils pratiques et personnalisés.

Summary
5
5
Envoi
User Review
0 (0 votes)

À propos de l'auteur

Arthur Piedron

Anthony spécialiste en défiscalisation de patrimoine,je partages ici mes connaissances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :