fbpx

L’accès à la propriété peut s’avérer être un véritable parcours du combattant , l’age des primo-accédants est passé de 29 ans à 34 ans .

Un refus de crédit n’est pas une fin en soi , vous pouvez améliorer votre dossier , multiplier les démarches auprès des banques qui peuvent se montrer plus ou moins souples  en fonction de leurs intérêts

Pour cela vous devez identifier ce qui pose problème dans votre dossier, mauvaise gestion du budget au quotidien avec des découverts trop fréquents, apport personnel trop faible, bien trop onéreux par rapport à vos revenus…

conseiller en gestion de patrimoine

Plus que jamais l’acquisition de sa première résidence principale demande du temps et de l’investissement personnel, plus vous sollicitez de banques plus vous augmentez vos chances qu’une d’entre elles vous disent oui. De plus un investissement de votre part est gage de sérieux de votre démarche et sera apprécié par les banquiers.

Épargnez le plus possible, plus votre apport personnel est grand plus votre dossier est solide.

Il faut surveiller les campagnes publicitaires des banques qui ciblent de nouveaux clients et sont prêtes à accorder des crédits à des conditions attractives (taux d’intérêt plus bas, petits crédits à taux bonifiés pour les primo-accédants notamment) et vous accorderons plus facilement un prêt .

Vous pouvez vous tourner également vers les banques spécialisées dans le crédit immobilier aux particuliers et proposent des financements adaptés à vos besoins et à vos capacités financières en allongeant par exemple la durée du prêt .

Vous pouvez également solliciter un courtier qui va présenter votre dossier auprès de différents organismes bancaires, vous choisissez par la suite entre les différentes offres . Passer par un courtier vous coûtera en moyenne entre 500 et 800 euros mais vous évite généralement les frais de dossiers.

Pour augmenter votre apport vous pouvez vous servir des crédits complémentaires plus accessibles qui favorisent la propriété  : le plan d’action logement  1 %, le prêt à taux zéro pour les primo-accédants joue le même rôle.

Renseignez-vous auprès de votre mairie, la plupart des collectivités et notamment les grandes villes soutiennent l’accès à la propriété avec des aides dédiées.

Mettez en valeur le logement que vous souhaitez acquérir, les banques prêtent plus facilement à un bien de qualité . C’est d’autant plus important que le logement sert de garantie à la banque, via l’hypothèque ou la caution.

Si vous investissez sur un produit de défiscalisation immobilière, vous devez apporter le plus de sécurité à votre dossier , notamment sur la qualité de l’emplacement du bien, et la demande locative du quartier.

Originally posted 2018-06-06 15:28:51.

À propos de l'auteur

Arthur Piedron

Anthony spécialiste en défiscalisation de patrimoine,je partages ici mes connaissances

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :